logoparisjugnvlleversion

Le Paris JUG organise chaque mois une réunion, gratuite, qui permet à  quelques centaines de personnes de se retrouver. La soirée du 13 janvier dernier « Young Blood II » était une spéciale débutant permettant à des personnes ayant peu ou pas présentées face à un public de tenter l’aventure.

Ci dessous, deux sujets que j’ai particulièrement apprécié : le premier sur Spring Boot et le second sur le nouveau type Optional introduit par Java 8.

Booster les dev’ avec Spring Boot

La plateforme Spring Boot vise à simplifier et rendre encore plus rapide la réalisation d’une application Spring. Tout est déjà configuré pour le développeur Spring, il ne lui reste qu’à se concentrer sur le code métier. Je monterai très prochainement un exemple d’une application Spring Boot exposant des services web REST avec une couche sécurité.

L’écosystème Spring met à disposition un très grand nombre de briques techniques ce qui en fait un des Frameworks les plus larges de la plateforme Java. L’importance de son écosystème est aussi une de ces faiblesses, on lui reproche une complexité trop importante. Le démarrage d’un projet ou l’apprentissage par un débutant est jugé compliqué et coûteux (configuration à définir, choix des briques, intégration dans la plateforme Java EE, etc.). Depuis la sortie de Spring Framework 4.0, la donne a fortement changé, cette version arrive avec son nouveau Framework de développement rapide Spring Boot. Il est conçu pour simplifier la création et le développement d’une nouvelle application Spring. Boot utilise le mode « Convention over Configuration » pour configurer automatiquement vos projets tout en laissant une flexibilité pour des configurations personnalisées. Dans cette présentation, nous verrons les fonctionnalités de Spring Boot et comment démarrer le plus rapidement possible une nouvelle application Spring avec celui-ci.

Par Julien Sadaoui

Vous pouvez télécharger la présentation PDF ici

Le pourquoi du comment du type Optionnal

Java 8 a introduit une nouvelle classe, Optional, qui permet d’encapsuler un objet dont la valeur peut être null. L’intention des développeurs de l’API Java est d’offrir enfin à Java la possibilité d’exprimer plus clairement un type de retour de méthode. Au lieu d’utiliser une annotation Java, qui n’est pas vérifié à la compilation, Optional vous permet de booster vos méthodes et d’indiquer que votre méthode est susceptible de retourner des valeurs « vides » (et pas null). D’où Optional.

Lorsque l’on découvre le monde de la programmation fonctionnelle, on est absorbé par une multitude de nouveaux concepts. Dans la masse, un concept a retenu mon attention : le type Option. Ce type est disponible dans plusieurs langages comme Java (pas seulement la version 8), Scala, Groovy, Haskell, Ocaml, etc. Sous la forme d’un live coding basé sur le langage Java, je vous propose de répondre à ces 2 questions : pourquoi et comment l’utiliser ?

Par Fabrice Sznajderman

Vous pouvez télécharger la présentation PDF ici

Publicités